Contenu| Navigation profondeur|Navigation transversale|
  • |nous écrire
  • |plan de ville
  • |Agenda
  • |liens utiles

Qui est Yves Peron ?

L’école du Vieux Bourg est baptisée "Groupe scolaire Yves Peron". Mais savez - vous qui était cet homme ? Petite biographie issue d’un article de la Dordogne LIbre (02/01/2001)

Né le 2 avril 1914 à Plounerin (Côtes du Nord) d’Auguste Marie et d’Augustine Louise Marie Ruello. Plombier poseur, il a occcupé très jeune des postes à responsabilité aux Jeunesses communistes (1931). Il est mobilisé le 26 août 1939 à la Compagnie du Génie 120/1. Le 7 avril 1940, alors qu’il est en permission, une perquisition est opéérée à son domicile. Emprisonné, il restera détenu d’abord au camp de Gurs, à Nexon, puis se retrouvera aux prisons d’Agen, de Nontron, d’Eysses, au camp de Mauzac et enfin à l’hôpital de Bergerac. Le 11 juin 1944, il s’évadera de l’infirmerie à la faveur d’un bombardement allié de la ville avec cinq autres détenus. Poussé par le parti commuuniste, il deviendra assez rapidement, compte tenu de ses antécédents et de sa représentativité, responsable déépartemental des Francs-Tireurs et Partisans français, d’abord sous le pseudonyme de « capitaine Malouin » puis celui de « lieutenant-colonel Caillou ». Il est alors chef d’état-major adjoint des F.F.I. en Dordogne, puis membre de l’état-major national.

Vice-président de la Haute Cour de Justice en 1945 et 1946, il sera désigné en août 1951, comme juge titulaire « pris hors de l’Assemblée ». Démobiilisé en juillet 1945, il sera homologué avec le grade de capitaine de réserve. Il ne pensait pas poursuivre sa carrière politique en Périgord (il s’est d’ailleurs fait élire conseiller municipal de Montreuil-sous-Bois le 29 avril 1945) ; c’est une délégation de communistes périgourdins, qui obtint de Maurice Thorez son retour en Dordogne. Député commmuniste de la Dordogne aux Assemblées nationales élues en 1946 (2 juin et 10 novembre jusqu’en 1951) puis de 1956 à 1958, il fut également conseiller municipal de Périgueux de 1947 à 1959, conseiller général de Périgueux d’octobre 1951 à 1958 et à partir de 1973, enfin conseiller régional d’Aquitaine.

Membre suppléant du Comité central du Parti communiste de 1964 à 1966, puis membre titulaire à partir de 1967, il fut le secrétaire de la Fédération de Dordogne du Parti communiste du 22 juillet 1951 à 1976. Il est mort à Borrdeaux le 6 juin 1977 et a été inhumé à Pujols-sur-Dordogne (Gironde).

Source : Dordogne Libre 02/01/2001

 
Ville de Boulazac - Hôtel de ville Agora - BP 161 - 24755 Boulazac Cedex - mail : mairie@ville-boulazac.fr - Horaires d’ouverture : 9h-12h et 13h30-17h30
| accueil ([]+1) | contact ([]+7) | plan du site ([]+8) | mentions légales ([]+9) | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales