Contenu| Navigation profondeur|Navigation transversale|
  • |nous écrire
  • |plan de ville
  • |Agenda
  • |liens utiles

Les hauts Agora

Les premières actions de requalification urbaine

La ville de Boulazac a, dans les années 80, engagé une politique volontaire de requalification et de développement urbain. Cette politique s’est matérialisée en premier lieu par la création d’un nouveau centre-ville, situé à la confluence du Manoire et de l’Isle, et à l’intersection des RN 2089 et RN 221. La création de ce centre-ville a permis le développement des pôles administratif, sportif, culturel et socioculturel.

Vue aérienne cité Hauts Agora

Cette première intervention marquante a, de par sa localisation, permis d’envisager un projet de développement de la ville intégrant la question des actions en faveur des quartiers sensibles. En effet, la ville a pu ainsi mettre en œuvre une politique d’acquisition foncière visant l’urbanisation du plateau de la Brégère, proche de ce nouveau centre-ville, et intégrant le quartier "Le Vignaud" (180 logements) que la ville souhaitait réhabiliter.

La ville de Boulazac a dans un premier temps, rapidement mis en œuvre les premières actions en réponse aux difficultés sociales du quartier "Le Vignaud". Elle a créé un centre social sur le quartier et engagé la réflexion sur des actions spécifiques centrées sur : la politique d’attribution des logements, la politique d’action sociale, la politique de réhabilitation et d’urbanisation, etc.

Le bilan des premières actions et une analyse complète de la cité et de son environnement ont permis de proposer un projet de quartier comprenant l’aménagement de l’ensemble du plateau de la Brégère (englobant la cité), le désenclavement par l’amélioration des dessertes, un programme d’actions de développement social répondant aux difficultés des habitants.

Ce projet a permis d’aboutir dans le cadre de la mission "Banlieues 89" à la signature en 1992 d’une convention pour le développement social urbain de ce quartier, conclue entre la ville de Boulazac, l’Etat, l’office public HLM de la ville de Périgueux, le Conseil Général de la Dordogne, la Caisse d’Allocations Familiales et le Fonds d’Action Sociale. La ville a cherché à travers une logique de développement à apporter une réponse globale aux difficultés de ce quartier. Les objectifs et le programme d’actions cherchaient ainsi à répondre à l’ensemble des dysfonctionnements repérés :

  • Favoriser l’insertion sociale des habitants par le développement des projets éducatifs :
    • Création d’une halte garderie gérée par le centre social (Mosaïque).
    • Développement des activités du centre social : soutien scolaire, activités péri-scolaires, actions en direction des adolescents, etc.
    • Création d’un club de prévention.
    • Création d’une Maison de Services Publics comprenant notamment l’association Infodroits.
  • Favoriser l’insertion socioprofessionnelle des habitants : la ville a facilité le développement de chantiers écoles et chantiers d’insertion, notamment à l’occasion des travaux d’amélioration du cadre de vie sur les quartiers.
  • Améliorer la gestion de la cité : afin de rétablir et maintenir l’équilibre sociologique de la cité, un dispositif concerté d’attribution des logements a été mis en place avec l’office public HLM de la ville de Périgueux. En outre, la gestion urbaine de proximité a été améliorée : gardiennage par l’office HLM, collaboration des techniciens municipaux et du bailleur, intervention d’une équipe d’îlotage de la police, etc. Réhabiliter les bâtiments : réhabilitation des logements dégradés (50 environ), rénovation des espaces communs (halls d’entrée, escaliers, caves, boxes à vélos, etc.).
  • Aménager les espaces extérieurs : restructuration des espaces de jeux et création d’un espace multi-sports, réorganisation des parkings, construction de garages individuels, etc.
  • Insérer la cité dans son environnement :
    • Réorganisation des dessertes de transport en commun (Péribus).
    • Création de dessertes, notamment piétonnes, pour relier la cité au nouveau centre-ville.
    • Urbanisation du plateau de la Brégère par différents produits (60 pavillons en accession à la propriété et 40 logements en pavillons locatifs de l’office public départemental HLM) afin de rompre l’isolement de la cité et la relier au nouveau centre-ville.

Ce nouveau quartier baptisé "Hauts d’Agora" et englobant la cité HLM correspond au périmètre de la ZUS Le Vignaud délimitée par la Délégation Interministérielle à la Ville en 1997. Le principal résultat a été de permettre l’insertion de la cité dans son environnement. Par l’urbanisation du plateau de la Brégère, la cité est passée du statut de zone isolée accrochée à une centrale électrique à un "morceau" de ville ordinaire en continuité partielle du nouveau centre-ville. Cette urbanisation progressive a également cherché à favoriser la mixité sociale par la diversité des produits (accession à la propriété et pavillons locatifs HLM).

 
Ville de Boulazac - Hôtel de ville Agora - BP 161 - 24755 Boulazac Cedex - mail : mairie@ville-boulazac.fr - Horaires d’ouverture : 9h-12h et 13h30-17h30
| accueil ([]+1) | contact ([]+7) | plan du site ([]+8) | mentions légales ([]+9) | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales