Contenu| Navigation profondeur|Navigation transversale|
  • |nous écrire
  • |plan de ville
  • |Agenda
  • |liens utiles

Vie économique

Retrouvez dans cette rubrique les dernières infos sur la vie des entreprises de Boulazac Isle Manoire.

Le paintball, un jeu haut en couleur

JPG - 76.2 ko

Installé dans la zone d’activités de Grand Font (derrière Cash Piscines), le club Paintball Spirit propose un espace plein air de plus de 3 hectares dédié à la pratique du paintball. Passionné et professionnel de paintball à haut niveau, c’est Frédéric Lassimouillas le responsable des lieux. Ouvert depuis 2011, le site est doté de 5 terrains à thème (château fort, tipis indiens, cabanes, terrains urbains…) dont le seul terrain homologué pour la compétition en Dordogne. Une nouveauté est à venir pour 2019, la création d’un sixième terrain autour d’un village western. Le paintball est une activité riche en émotions fortes mais aussi très ludique puisque les parties de jeu sont animées par des scénarios. Le mot d’ordre, c’est : esprit d’équipe, stratégie, communication et partage, explique Frédéric. L’activité peut se pratiquer dès l’âge de 8 ans grâce à un matériel parfaitement adapté (lanceurs légers fonctionnant sans air comprimé, billes de petite taille). Frédéric Lassimouillas ne lésine pas sur la sécurité. Les joueurs sont équipés de combinaisons intégrales, casques, plastrons, protège-cou, et masques. Les lanceurs utilisent des billes dites de « compétition » (non douloureuses) biodégradables et indolores. Et pendant les parties, tous les coups ne sont pas permis : « Pas de tirs à bout portant ! ». Frédéric Lassimouillas est aussi entraîneur et capitaine de l’équipe du club les « No Name », vainqueurs du championnat de France de paintball en 2009.

Contact 06.83.11.65.74 | paintballspirit.fr

L’Epiturien, de l’épicerie à la restauration

JPG - 74.7 ko

A la mi-mars, Eric Collin et Nicole Nelson, qui tiennent l’épicerie d’Atur depuis septembre 2016, ont fait la surprise à leurs clients de leur proposer un nouvel espace restauration. Dans un souci de diversification mais aussi pour offrir un vrai service de proximité, explique Eric Collin, le bourg ne disposant plus de restaurant depuis un an et demi. Le nouveau bar-restaurant-tabac est apparu après une restructuration du local commercial, afin d’ouvrir une belle salle d’une vingtaine de couverts et une baie vitrée avec vue sur le paysage aturien. Aux beaux jours, une terrasse ombragée en surplomb de la route permettra de déjeuner à l’extérieur. Le service restauration, ouvert le midi en semaine (ou sur demande) propose des formules du jour, des pizzas, des plats faits maison. Pour le volet animation, L’Epiturien prévoit des soirées karaoké, des réunions Coupe du Monde et quelques soirées jazz avec un ou deux concerts par mois, en invitant des groupes locaux.

Contact 05.53.07.80.29

Une idée et du son dont on fait des assiettes

JPG - 83.8 ko

Les assiettes comestibles, c’est lui. Les tentes en carton, encore lui. Charlie Bernard bouillonne d’idées depuis sa start-up de « sourcing », dénommée Natur Concept, plantée au milieu d’une clairière à la Petit Borie. « Sourcing » : c’est l’art de trouver des fournisseurs, des candidats, voire… des idées. Charlie Bernard, trentenaire touche à tout, autodidacte et polyglotte, maîtrise cette discipline, ainsi que l’art de faire du buzz. Ses assiettes comestibles en son de blé ont tapé dans l’œil de bon nombre de médias. D’ici quelques mois, il va en lancer la production en grandes quantités pour alimenter des marchés qui paraissent inépuisables. Surtout dans la perspective de l’interdiction en 2020 de la vaisselle jetable non recyclable. « Je passe beaucoup de temps sur Internet, explique-t-il. Je sais dénicher des inventeurs et imaginer des solutions viables pour lancer des productions en masse. » Son premier trait de génie : les tentes en carton, vendues auprès des organisateurs de grands festivals, à partir de l’idée de deux étudiants néerlandais. Les « Kartent » sont en effet increvables et résistent à la pluie, le carton étant recyclable. Pour les assiettes comestibles, c’est un peu le même schéma, avec des perspectives alléchantes : le marché de la vaisselle jetable représente aujourd’hui 5 milliards de pièces par an, pointe Charlie Bernard. Quant au son de blé, c’est un déchet de fabrication de la farine dont on ne sait pas trop quoi faire, des millions de tonnes annuellement. Or, avec une tonne de son de blé mélangée à de l’eau, on obtient 10 000 assiettes rigides qui tiennent au four jusqu’à 180° et compostables en un mois. Le Boulazacois, qui a une forte fibre écologique, a réussi à décrocher le brevet via une entreprise polonaise avec qui il a mis au point la production en série. Un géant du fast food a d’ores et déjà adressé une commande de 50 millions de pièces par an. De quoi, faire changer de dimension la start-up de la Petit Borie… Pour relever ce défi, Charlie Bernard, a su convaincre des investisseurs. Prochainement, un site de production devrait ouvrir au Val d’Atur, avec à la clé une vingtaine de recrutements locaux. En attendant, Natur Concept planche déjà sur d’autres pistes… Tout est recyclable, même les idées.

Contact natur-concept.com

Agur s’agence à la zone de Landry

JPG - 69.2 ko

L’entreprise de distribution de l’eau Agur, qui a son siège à Bayonne, a ouvert une agence locale rue Emilie du Chatelet, dans la zone d’activités de Landry. Faisant partie du groupe familial Etchart, Agur fournit la ressource en eau pour le syndicat intercommunal de la vallée de l’Isle, ainsi que pour celui des Vallées Auvézère et Manoire, desservant à ce titre les communes déléguées d’Atur, de Saint Laurent sur Manoire et de Sainte Marie de Chignac (lire Boulazac Isle Manoire N°8, janvier 2018) – Véolia assurant ce service pour la commune déléguée de Boulazac. L’inauguration de l’agence de Boulazac, où sont basés 10 salariés, a eu lieu en présence de Jacques Auzou, maire de Boulazac Isle Manoire, de Jean-Pierre Bonnet, président du SIAEP Auvézère et Manoire, et Pierre Etchart, PDG d’Agur.

Contact 09.69.39.40.00

CPA Serre s’agrandit

JPG - 47.4 ko

La société CPA Serre, spécialiste de l’agrofourniture (agricole, jardin, espaces verts, horticulture, pépinière), distributeurs auprès de professionnels (coopératives, négociants, jardineries, collectivités locales, etc.) est implantée depuis 1998 sur la zone industrielle de Boulazac et y emploie 30 salariés. Pour le 20ème anniversaire de cette installation, CPA Serre a inauguré une nouvelle plateforme de stockage de 4 280 m2 sur son siège de l’avenue Benoît Frachon. Cette extension permet à l’entreprise de doubler sa capacité de stockage, qui dispose aussi de cinq autres points de distribution, en Auvergne et dans le Sud-Ouest. A cette occasion, le directeur Laurent Gensou et son équipe avaient mis les petits plats dans les grands et n’étaient pas peu fiers d’avoir pour invité d’honneur Claude Bergeaud, le coach du BBD. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France de basket a pu faire part de son expérience de coaching dans le sport de haut niveau et, en établissant des parallèles, donner sa vision de l’esprit d’entreprise.

Contact 05.53.45.46.47

Agora Taxis, transport tous azimuts

JPG - 62.7 ko

Ayant repris la licence de Boulazac en octobre 2012, Jérôme et Brigitte Secher ont développé leur compagnie de taxis. Agora Taxis est en effet devenue une référence pour l’ensemble du Grand Périgueux. Le personnel de la petite entreprise s’établit à 11 employés. Outre les 7 licences de taxis, l’activité se déploie de plus en plus vers le « TPMR » (transport des personnes à mobilité réduite), souvent une alternative confortable et discrète à l’ambulance, la taille des véhicules permettant par ailleurs des sorties à plusieurs. Tourisme, sorties culturelles, accompagnements divers sont le quotidien d’Agora Taxis qui pratique aussi la location de voiture sans chauffeur.

Contact 05.53.06.06.23 | agora-taxis-legrandperigueux.fr

Un fabricant de literie dans la galerie

JPG - 72.3 ko

Depuis octobre dernier, un Fabricant de literie – c’est le nom de l’enseigne – s’est installé dans la galerie commerciale d’Hyper U, là où jadis se tenait une boutique de France Télécom. Il s’agit du point de vente en Dordogne de Literie d’Aquitaine, petite usine de fabrique de matelas et sommiers implantée à Montpon-Ménestérol, avec une quinzaine de salariés, dirigée par Didier Dasque. Dans le magasin de Boulazac, tenu par Jean-Denis Deffieux, cette entreprise qui existe depuis 1946, réputée pour son savoir-faire, propose ses produits en literie, ainsi que des accessoires de qualité de fabrication française. L’entreprise mise sur son ancrage local, confiant que le « made in Dordogne » est un avantage concurrentiel. L’autre atout est de proposer une literie de moyenne et haute gamme de grand confort, suscitant des retours positifs d’une clientèle en quête d’un bon sommeil.

Contact 05.53.09.23.66 | jean-denis.deffieux@fabricantdeliterie.fr

Des deux roues aux pains

JPG - 71 ko
10_VDC_Secrets-Pains (2)

Les Mira ont opéré une reconversion familiale. Julien, fils de Jean-François, s’est formé aux métiers de la boulangerie à l’aune de la franchise Secrets de Pain, basée dans le pays toulousain. Depuis le 24 janvier, là où naguère, sur la zone d’hyper U, étaient exposés de rutilants gros cubes, baguettes, viennoiseries, pâtisseries et sandwiches s’alignent dans les vitrines et au comptoir. Pour la fabrication, on y fait tout ce qui relève de la boulangerie, à l’exception du pétrissage. Et pour la pâtisserie, c’est du fait maison, mis à part les fonds de tarte fournis par le franchiseur. Sur place, Julien Mira et son équipe, 5 en tout (dont 3 demandeurs d’emploi embauchés à l’ouverture), proposent aussi un service de restauration rapide - avec des plats à la plancha, la spécialité maison - offrant des remises pour les clients travaillant sur la zone économique et des prix sympas pour les étudiants.

Contact 05.53.08.03.09

Infotech24 traque la panne

JPG - 74 ko

En informatique, Kevin Goffray est un passionné, en atteste sa collection de vieux « Mac » en parfait état de marche qui trône dans son magasin Infotech24 avenue Marcel Paul (au giratoire de l’Afpa). Il est aussi un autodidacte en électronique, parti de zéro, et devenu un expert de la résolution de la panne réputée insoluble, « J’aime ça, chercher et… trouver ! », lance-t-il avec gourmandise. Quitte à rester parfois tard au boulot, bien après la fermeture de la boutique. Cet ancien barman a changé de voie à la naissance de son premier fils, pour ne pas trop sacrifier sa vie de famille. Installé à Boulazac depuis début 2016, il a opté pour se mettre à son compte après avoir été réparateur salarié pendant quelques années. Aujourd’hui, il constate que « ça commence à décoller ». Une clientèle d’habitués se charge du bouche à oreille, son compte Facebook fait le reste. En plus du dépannage en téléphonie, une grande part de son activité, il vend des smartphones et ordinateurs d’occasion remis à neuf, ainsi que de rares et surprenants gadgets qui intriguent les clients et valent le détour.

Contact 09.86.55.89.00

 
 
Ville de Boulazac - Hôtel de ville Agora - BP 161 - 24755 Boulazac Cedex - mail : mairie@ville-boulazac.fr - Horaires d’ouverture : 9h-12h et 13h30-17h30
| accueil | contact | plan du site | mentions légales | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales