Contenu| Navigation profondeur|Navigation transversale|
  • |nous écrire
  • |plan de ville
  • |Agenda
  • |liens utiles

Vie économique

Retrouvez dans cette rubrique les dernières infos sur la vie des entreprises de Boulazac Isle Manoire.

Un hôtel atterrit en face du 7

JPG - 62.2 ko

L’offre de services va bientôt s’étoffer sur la zone de Grand Font. En effet, c’est un hôtel qui est en train de sortir de terre juste en face du « 7 » ouvert depuis avril 2012, ce restaurant servant en moyenne quelque 150 couverts par jour. Les deux établissements auront le même patron, Thomas Broux, rugbyman émérite qui a dénommé son restaurant en référence au numéro de son maillot, le ballon ovale figurant sur le logo…. Le futur hôtel, dont le chantier de construction avance à grands pas, proposera 56 chambres, sous l’enseigne Kyriad (et sous le pavillon du Louvre Hotels Group, à l’instar de Campanile et Première Classe). L’ouverture du nouvel établissement est prévue pour le 1er avril 2018 avec le recrutement de 19 salariés en CDI à temps complet. L’hôtel, qui sera ouvert 7 jours sur 7 et 24h/24, avec un réceptionniste disponible en permanence, sera classé 3 étoiles, mais répondra plutôt à la gamme 4 étoiles avec des chambres spacieuses, un service petit-déjeuner, la restauration étant bien sûr proposée en face au 7. « L’idée est de jouer sur la synergie entre les établissements, explique Thomas Broux, avec notamment un apport de clientèle le soir pour le restaurant ». D’autant qu’un autre projet est dans les cartons : la construction d’une grande salle de séminaire ou de banquet, avec une capacité de 800 personnes. Bref, un petit espace de congrès et de services qui se dessine à la sortie est de l’agglomération, à deux pas de l’échangeur et de l’aire de service du Manoire.

APB ne laisse pas béton

JPG - 78.5 ko

Aquitaine Préfabrication Béton, unité de production basée depuis sa création en 2009 sur la zone d’activités de Caussade à Atur, fabrique depuis deux ans la cellule en béton des conteneurs des bornes de collecte de déchets enterrées ou semi-enterrées. Filiale du Groupe Vigier Entreprises (VGE), un des grands opérateurs régionaux en génie civil de l’eau et industriel, APB est le sous-traitant de la société Vconsyst, groupe néerlandais qui a remporté le marché des bornes enterrées déployé par le Grand Périgueux sur l’ensemble de l’agglomération. APB fournit également Plastic Omnium, groupe français leader mondial sur le secteur, lauréat du marché des bornes semi-enterrées pour la même collectivité. Pour ce dernier programme, APB sera aussi assembleur, en plus de la production de cuves en béton. Pour l’agglomération, ce programme représente plus de 1 800 bornes collectives à installer sur 675 sites de collecte d’ici 2019-2020. Bref, il y a du pain sur la planche pour les 8 salariés du site de Caussade, placés sous la responsabilité de Christophe Pellevoisin. Il est épaulé par Grégory Saerens et Sébastien Frouin, du groupe Vigier (180 salariés en tout) qui vient de fêter son 70ème anniversaire. Les conteneurs de déchets ne représentent que 20% de l’activité du site, le reste étant consacré à la production de poutres et poteaux monoblocs de béton, éléments préfabriqués de structure, escaliers, pré-dalles, longrines, postes de relèvements, éléments sur mesure, etc.

La Sogofa alimente son essor

JPG - 93.7 ko

Michel Gonthier rappelle volontiers que son père, créateur de l’entreprise en 1971, faisait de la vente itinérante avec un fourgon. Aujourd’hui implantée sur la zone d’activités de Caussade à Atur, la société Sogofa, grossiste spécialisé en aliments pour animaux (chiens, chats, oiseaux de cages), rayonne sur la nouvelle région, débordant sur les régions limitrophes, et approvisionne un réseau de distributeurs, magasins spécialisés, coopératives agricoles, etc. Passionné de rugby, avec une carrure de 3ème ligne, Michel Gonthier, aux commandes depuis 1991, emploie 7 salariés et poursuit le développement de sa société en suivant les dernières tendances du secteur. L’entreprise mise sur un développement orienté vers les animaux de basse-cour (poules pondeuses, petites volailles, etc.). La Sogofa met aussi l’accent sur la fabrication et le conditionnement d’une partie de ses produits sur place, à Atur, à base de matières premières locales ou régionales (blé, maïs). Ce développement se prolonge avec l’investissement en silos de stockage. De quoi remplir l’entrepôt de Caussade et ses 1 200 palettes sur lesquelles sont réparties quelque 14 000 références.

Contact 05.53.08.85.88

Lee Cooper rejoint la galerie

Une nouvelle boutique a fait son apparition fin août dans la galerie marchande d’Hyper U. Après deux mois de travaux et réaménagement, Cédric David a ouvert ce magasin affilié à l’enseigne Lee Cooper, avec 180m² de surface de vente, dans un emplacement vacant depuis quelques années. A la tête d’un magasin de sport à Terrasson, il a profité de la volonté de la marque de se développer sur ce type de zone commerciale et d’un emplacement disponible dans une galerie marchande qui se redynamise. Le magasin propose une belle collection de jeans, le point fort de la marque ainsi que toute la gamme de vêtements femme/homme, dans une déco à l’esprit Western.

Contact 05.53.53.79.91

Le camping n°1 de la Dordogne

JPG - 51.8 ko

Le Grand Dague conforte son rang de plus grand camping du département, avec désormais 580 emplacements, 160 de plus depuis deux ans, répartis sur un domaine de quelque 24 hectares. Souvent complet en haute saison (juillet-août), à plein régime l’établissement héberge en même temps jusqu’à 2550 personnes. Soit une population plus importante que celle d’Atur, la commune historique sur laquelle il est implanté. L’extension de cette année (35 emplacements) s’est accompagnée de beaucoup de nouveaux équipements et d’améliorations : un bar situé au centre du « village », près des bassins aquatiques, un restaurant avec ouverture et terrasse et une nouvelle épicerie, en fait une supérette proxy. Le Grand Dague, dirigé par Karim Chaibdera, fait partie du groupe néerlandais Irisparc qui compte désormais 3 autres parcs en France. Le Grand Dague a fermé ses portes le 24 septembre et rouvrira fin avril l’année prochaine. L’effectif saisonnier s’établit autour de 85 personnes !

Après Mango, Jennyfer

JPG - 72.4 ko

Pierre Porte récidive. Ce jeune Périgourdin de 36 ans avait ouvert l’enseigne Mango en octobre 2016 dans la zone commerciale du Ponteix. Moins d’un an plus tard, en août dernier, l’enseigne Jennyfer voyait le jour, dans un espace de vente mitoyen de Mango. Une opportunité qui a permis à Pierre Porte de recruter cinq nouveaux salariés, portant l’effectif total des deux entités à 18 employés. « Tous en CDI, à temps plein, issus d’un recrutement local », se plaît-il à souligner, une manière aussi de se distinguer en affirmant ses valeurs : « Je privilégie l’esprit d’équipe, l’entraide et le savoir-être ». Son critère étant de réduire au maximum le turn-over de son personnel. Pierre Porte se félicite aussi de sa localisation : « La zone du Ponteix, on y est comme dans un centre-ville. Les clients apprécient de laisser la voiture sur le parking à ciel ouvert et de pouvoir déambuler d’un magasin à l’autre, il y a tout ici ». Mango propose toutes les gammes de vêtements pour la famille de 16 ans jusqu’aux seniors. Jennyfer représente une offre complémentaire pour les 12-16 ans, les « teens », avec beaucoup de produits mode, une large part dans la gamme des sportwears.

Contact 05.53.08.46.67 (Mango)

 
 
Ville de Boulazac - Hôtel de ville Agora - BP 161 - 24755 Boulazac Cedex - mail : mairie@ville-boulazac.fr - Horaires d’ouverture : 9h-12h et 13h30-17h30
| accueil ([]+1) | contact ([]+7) | plan du site ([]+8) | mentions légales ([]+9) | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales